DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : la "profonde inquiétude" du Pentagone après les perquisitions d'ONG

Vous lisez:

Egypte : la "profonde inquiétude" du Pentagone après les perquisitions d'ONG

Taille du texte Aa Aa

Après la perquisition, jeudi, des locaux d’une dizaine d’ONG en Egypte, le chef du Pentagone Leon Panetta a exprimé hier sa “profonde inquiétude” au numéro un égyptien, le maréchal Hussein Tantaoui.

Si l’Egypte cherche à rassurer sur la fin des opérations et sur la restitution prochaine du matériel saisi, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer ces raids.

Les ONG visées pointent une escalade de la répression en Egypte.

Les Campbell est directeur régional de National Democratic Institute, l’une des 3 ONG américaines perquisitionnées.

“Ce que je crains, dit-il, c’est que ces perquisitions de diverses organisations de défense des droits de l’homme ou de la démocratie, soient le signe d’un retour en arrière, d’une intolérance du gouvernement égyptien vis à vis de la liberté d’expression et de la liberté d’association.”

L’enquête sur les “financements illicites étrangers” de ces ONG jette donc un voile sur les perspectives de démocratisation, mais aussi sur les relations egypto-américaines, étroites en matière de sécurité.

L’Egypte reçoit par ailleurs chaque année plus d’un milliard d’euros d’aide militaire américaine.