DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le déficit espagnol plus haut que prévu, les mesures d'austérité à la rescousse

Vous lisez:

Le déficit espagnol plus haut que prévu, les mesures d'austérité à la rescousse

Taille du texte Aa Aa

Un plan de rigueur de plus de 15 milliards d’euros a été approuvé par le nouveau gouvernement espagnol du conservateur Mariano Rajoy.

Nouveau tour de vis pour les fonctionnaires, avec des coupes budgétaires de près de 9 milliards d’euros et hausses d’impôts en perspective, il s’agit là d’une rupture de promesse de campagne.

La porte parole du gouvernement espagnol Soraya Saenz de Santamaria précise que le déficit a atteint 8%, au lieu des 6% visés par le gouvernement sortant.

“Ces mesures ne sont que le début du commencement, dit-elle, le début d’un paquet de réformes structurelles, qui visent à corriger le déficit public et à relancer notre économie.”

L’objectif est de réaliser 40 milliards d’euros d‘économies en 2012.

“ Je ne suis pas du tout d’accord avec ces mesures, réagit Isabel, une madrilène, parce que ça affecte les plus vulnérables, ils vont supprimer les aides au logement, ils vont geler le salaire minumum, et je pense qu’ils devraient plutôt geler d’autres salaires, plus élevés.”

“Si vous prévoyez des dépenses et qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses, alors il faut bien prendre l’argent ailleurs, estime cet autre madrilène, Gonzalo.

Bien sûr je préfèrerais qu’il n’y ait pas de coupes, mais si on en a besoin on n’a pas el choix.”

Après une baisse de 5% en mai 2010, les salaires des fonctionnaires, gelés en 2011, le seront à nouveau en 2012.

Quant à l’emploi, la plaie de l‘économie espagnole avec un taux de chômage qui dépasse les 21%, une proposition de réforme du marché du travail est attendue début janvier.