DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après la marée noire, les villageois nigérians nettoient eux-mêmes leurs plages

Vous lisez:

Après la marée noire, les villageois nigérians nettoient eux-mêmes leurs plages

Taille du texte Aa Aa

C’est la plus grave marée noire au Nigeria depuis plus de 13 ans. Ces villageois se mobilisent pour nettoyer leurs plages de ce pétrole qui vient, ils n’en doutent pas, de la plateforme offshore de Shell, au large du pays où un sérieux accident est survenu à la mi-décembre.

La compagnie pétrolière dément pour sa part que cette pollution ait un lien quelconque avec cet accident survenu pendant le remplissage d’un pétrolier. Les villageois d’Orobiri estiment que Shell fuit ses responsabilités.

“ La pollution est là, elle est bien là, nous ne pouvons pas aller à la rivière, déplore l’un d’eux, Jacob Uka. Toute notre économie dépend de la pêche, nous ne pouvons plus faire vivre nos familles…”

Les zones côtières touchées se trouvent dans les provinces du Delta et de Bayeisa. Une association écologiste a envoyé des observateurs sur place. Shell explique qu’il ne peut s’agir du pétrole de la plateforme puisque l’essentiel de la nappe a, selon elle, été dispersé par les produits chimiques dispersants répandus par cinq bateaux et deux avions. La société anglo-néerlandaise relativise aussi l’accident en expliquant que seuls 30 000 barils ont été déversés sur une production de 200 000 barils par jour.