DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ligue arabe : l'armée s'est retirée des villes syrienne


Syrie

Ligue arabe : l'armée s'est retirée des villes syrienne

La Ligue arabe exige l’arrêt totale des tirs en Syrie. Son secrétaire général Nabil al-Arabi l’a fait savoir ce lundi depuis le siège de l’organisation au Caire. S’appuyant sur le travail des 70 observateurs de la Ligue à pied d’oeuvre depuis une semaine, il a toutefois voulu annoncer une bonne nouvelle : “ L’armée s’est retirée des villes. Les chars, les canons et tout ce qui se trouvait dans les villes ne s’y trouve plus, l’armée est maintenant retranchée dans la périphérie des villes, surtout à Homs.”

Difficile de vérifier l’information. Ce qui est certain, c’est que les tireurs embusqués sévissent toujours et que la délégation d’observateurs de la Ligue sera portée à 100 d’ici jeudi. Leur mission : vérifier, comme ici à Homs, si les engins militaires se retirent des villes, si la liberté de manifester est respectée et si les prisonniers sont relâchés.

Depuis l’arrivée des observateurs, 315 civils auraient été tués dont 24 enfants. Chiffres fournis par l’opposition syrienne qui se montre très sceptique quant à la mission des observateurs arabes, estimant qu’ils ne peuvent se déplacer que sous l’œil des agents de sécurité du régime. Leur chef, le général Dabi, se voit également reprocher d’avoir déclaré la semaine dernière que “rien de grave” ne se passe à Homs.

Prochain article

monde

Haniyeh rend hommage aux victimes du Mavi Marmara à Istanbul