DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un anniversaire de l'euro bien morose

Vous lisez:

Un anniversaire de l'euro bien morose

Taille du texte Aa Aa

Il y a dix ans, l’euro faisait son apparition dans les portefeuilles des Européens. Dans un enthousiasme et une liesse qui paraissent complètement hors-sujet aujourd’hui, au moment où la zone euro est en grave crise.

On entend même parler maintenant parfois de la “fin de l’euro”, mais l’hypothèse est peu réaliste.

L’euro a permis une certaine cohésion face à la crise ; et on peut affirmer aujourd’hui qu‘à part pour quelques grincheux, la jeune devise européenne a gardé son capital confiance.

“J’ai pleinement confiance en l’euro, déclare cet Allemand. Je ne suis pas inquiet du tout.”

“Je n’ai aucune confiance en l’euro, affirme au contraire un autre. Parce que regardez l‘économie, toutes ces promesses non tenues”.

Les nuages se sont accumulés dans le ciel de l’Europe dès 2007… et la crise financière a explosé en 2008. Mais les racines de la crise sont plus anciennes, selon Hans-Werner Sinn, président du Centre allemand de recherche économique :

“Malheureusement, ça ne s’est pas aussi bien passé avec l’euro que ce que nous aurions pensé. L’euro est en crise existentielle en ce moment. Certains pays ont fait monter leur inflation avec du crédit bon marché avant la crise et avant l’euro. Ils se retrouvent aujourd’hui avec des salaires et des prix beaucoup trop hauts, ils ont perdu leur compétitivité et accusent des déficits de commerce extérieur énormes, qu’il faut bien financer”.

Plus que jamais, les regards sont tournés vers les dirigeants européens, les institutions de l’Union, Banque Centrale en tête, dont dépendent beaucoup de banques européennes… Sauront-ils imposer la discipline budgétaire qui a cruellement fait défaut à la zone euro durant ces dix années, sauront-ils donner à l’euro la seconde chance qu’il mérite ?