DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le nord du Nigeria se vide de ses Chrétiens


Nigéria

Le nord du Nigeria se vide de ses Chrétiens

La perspective d’une guerre civile se profile au Nigeria. En réaction à l‘état d’urgence instauré ce week-end par le président, Boko Haram choisit la manière forte. La secte islamiste donne 3 jours aux Chrétiens pour quitter le Nord du pays où ils vivent en minorité. Faute de quoi, elle promet des représailles sévères. Un message semble-t-il entendu à Damaturu, véritable cité fantôme ce lundi. Au milieu des barricades de l’armée,

la plupart des commerces ont préféré baisser le rideau.

Et les radicaux islamistes ne se contentent pas d’instaurer la terreur auprès de la population puisqu’ils menacent désormais de combattre les troupes gouvernementales sur toutes les zones où l‘état d’urgence a été décrété.

La secte affirme par ailleurs que les musulmans minoritaires dans le sud du pays sont en danger et les invite donc à se rendre vers le nord.

Boko Haram reproche également à Johnathan Goodluck le président de s‘être rendu samedi dernier dans la périphérie d’Abuja. A l’endroit même où une attaque contre une église revendiquée par la secte avait fait 44 morts le jour de Noël.

Prochain article

monde

L'affaire Karachi rebondit, à 110 jours de la présidentielle