DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : TVA sociale ou anti-sociale ?


économie

France : TVA sociale ou anti-sociale ?

Le gouvernement français a confirmé son intention de faire adopter très vite la TVA sociale pour rendre de la compétitivité aux entreprises françaises en allégeant les charges sociales des entreprises et des salariés. Cette baisse de recette sera compensée par une augmentation de la TVA, la taxe sur la valeur ajoutée que payent tous les consommateurs.

“Maintenant on peut imaginer en tant que consommateur si la TVA augmente on va payer les produits plus cher donc ça va réduire notre pouvoir d’achat ce qui n’est pas très bonne nouvelle affirme une salariée parisienne : c’est pas un très bon début d’année”.

L’opération TVA sociale qui va retirer du pouvoir d’achat aux français, n’a rien de social en fait : c’est un peu ce qu’a rappelé mercredi le ministre français des finances François Baroin sans remettre en cause l’opération.

“Nous sommes dans une crise sans précédent qui a des conséquences économiques, budgétaires, fiscales sur le plan national comme à l‘échelle européenne, nous en tirons toutes les conséquences. Nous devons tirer les conséquences sur le coût du travail, sur les taxes, sur la charges qui pèsent sur le travail et l’objectif n’est pas la TVA sociale, ce n’est pas un projet politique la TVA sociale : c’est un mauvais terme d’ailleurs”.

Cette annonce d’une probable augmentation de la TVA engendre de nombreuses critiques sur son côté anti-social justement. Elle intervient aussi à un mauvais moment : fin novembre et sur 12 mois, la consommation en France a baissé de 2,1% : son plus fort recul depuis février 2009.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Les Espagnols prêts à la bataille pour la nouvelle année