DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouveaux remous entre la Chine et le Japon autour des îles Senkaku


Japon

Nouveaux remous entre la Chine et le Japon autour des îles Senkaku

Ce mardi, quatre japonais, dont des responsables politiques, ont accosté sans autorisation sur ces îlots d’un archipel en mer de Chine orientale.

Ces derniers sont contrôlés par Tokyo, mais la Chine en revendique la souveraineté. Cet archipel est inhabité mais il est entouré d’eaux très poissonneuses et ses fonds marins renfermeraient des hydrocarbures.

Le petit groupe de Japonais s’est rendu sur l’archipel officiellement pour pêcher, mais aussi apparemment pour faire passer un message.

“Pour ma région, pour tout le Japon, pour le monde, je voudrais, en ce début d’année, attirer l’attention sur les problèmes liés aux îles Senkaku”, a expliqué Hitoshi Nakama. Membre de l’assemblée municipale de la région d’Ishigaki, il s‘était déjà rendu dans l’archipel en 2010.

Les îles Senkaku, les chinois les appellent Diaoyu. Personnes n’a le droit d’y poser un pied, Pékin a donc réagi, rappelant que ces îles “faisaient partie de la Chine depuis des temps anciens et que la souveraineté de Pékin sur l’archipel était inébranlable”.

Ce nouvel incident risque de donner des idées aux nationalistes chinois qui pourraient riposter en se rendant, eux aussi, dans l’archipel.

La tension pourrait monter d’un cran entre la Chine et le Japon alors que les deux pays fêtent cette année les 40 ans de la normalisation de leurs relations diplomatiques.

Prochain article

monde

Présidentielle américaine: Barack Obama plutôt "optimiste"