DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Allemagne : le président Christian Wulff accusé d'avoir menti


Allemagne

Allemagne : le président Christian Wulff accusé d'avoir menti

Le président allemand a beau avoir décidé de rester à son poste malgré les appels à la démission et avoir reconnu une faute grave, la presse et une partie des Allemands continuaient de le critiquer ce jeudi.

“Pour moi, ce qu’il a dit était insuffisant. Il a dit ce qu’il voulait dire mais n’a pas répondu à ce qu’on lui demandait”, estimait une Allemande ce mercredi. “Il doit partir, c’est vraiment clair, ajoutait une autre. Je ne comprends pas du tout qu’on le laisse mentir, encore et encore”.

“Avant Noël, je trouvais que tout cela était un peu exagéré, parce qu’au final cela concernait sa vie privée, précisait une autre résidente allemande. Mais la façon dont il s’est comporté n’est peut-être pas un modèle pour un président”.

Cet Allemand défend le chef de l‘État : “je pense que M. Wulff a – comme il l’a dit – droit à une vie privée, et cela inclut des prêts privés. Quand toute la masse de journalistes fonce sur quelqu’un, elle trouve toujours quelque chose à exploiter”.

Lors d’une interview télévisée mercredi soir, le président a reconnu avoir commis une faute grave en appelant le directeur de la rédaction de Bild qui allait publier un article compromettant au sujet d’un prêt immobilier. Il a affirmé qu’il voulait juste retarder la parution de l’article. “Faux”, a réagi le journal qui estime que Wulff a “gâché une chance de continuer à exercer sa fonction avec dignité”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : la Ligue Arabe reconnaît des erreurs