DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une commision d'experts indépendants veut la révision de la loi britannique sur l'euthanasie

Vous lisez:

Une commision d'experts indépendants veut la révision de la loi britannique sur l'euthanasie

Taille du texte Aa Aa

La loi britannique sur le suicide assisté pour les malades en phase terminale est “inadaptée et incohérente”. Telle est la conclusion d’un comité d’experts britannique indépendants réunis en commission.

La pratique de l’euthanasie est actuellement interdite en Grande-Bretagne, mais les poursuites sont rares. La police a enquêté six mois sur Susanne, la suspectant d’avoir aidé son mari à mourir. L’affaire a été classée sans suite.

Suzanne avoue qu’elle “n’est pas très à l’aise avec le fait d’avoir été considérée comme hors la loi”, mais elle insiste, elle “devait le faire pour son mari”.

La commission a recueilli les témoignages et avis de plus d’un millier de personnes. Ses experts recommandent que la mort assistée soit légalisée pour une catégorie limitée de gens, que l’euthanasie soit autorisée, sous conditions.

“Nous pensons que la loi actuelle ne fonctionne pas car elle oblige les malades à mourir seuls ou trop tôt et elle ne protège pas les plus vulnérables”, argumente Lord Falconer, le président de la commission.

Les plus vulnérables justement, ce sont eux que les anti-euthanasie veulent protéger. Ils accusent la commission d‘être partiale.

“Il s’agit de personnes vulnérables, des personnes handicapées, déprimées, malades ou âgées qui sont sous pression pour mettre fin à leur vie de peur d‘être un fardeau financier et émotionnel pour les autres”, répond le Docteur Peter Saunders, membre de l’association “Care not killing”.

Pour ou contre l’euthanasie, le sujet fait débat. Un débat auquel ont refusé de participer certains experts.

Pour le gouvernement britannique, il s’agit là d’un cas de conscience propre à chacun. Pas question de modifier la loi. Ce serait donc au Parlement de décider.