DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Myanmar : Hague rencontre Suu Kyi


Birmanie

Myanmar : Hague rencontre Suu Kyi

Elle incarne l’aspiration des Birmans à la démocratie depuis plus de 20 ans.

Au deuxième jour de sa visite au Myanmar, William Hague a tenu à remettre en mains propres à Aung San Suu Kyi le prix Chatham House, qui récompense les contributions significatives à l’amélioration des relations internationales.

Le chef de la diplomatie britannique et la Prix Nobel de la paix ont discuté des conditions nécessaires à l’allègement des sanctions internationales contre le Myanmar.

Tous deux ont salué les réformes engagées depuis mars par le président Thein Sein, à la tête d’un gouvernement d’anciens militaires soutenus par l’armée. Hier encore, il a levé la dissolution de la Ligue nationale pour la démocratie. Le parti d’Aung San Suu Kyi pourra donc se présenter aux législatives du 1er avril.

Mais l’ancienne puissance coloniale britannique réclame plus, en premier lieu la libération de tous les prisonniers politiques. 230 ont été relâchés en octobre et une nouvelle amnistie a permis la sortie de 900 détenus cette semaine, dont douze seulement étaient des prisonniers politiques. 600 opposants emprisonnés par la junte seraient encore derrière les barreaux au Myanmar.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Philippines endeuillées par un glissement de terrain