DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cameron hostile à une taxe sur les transactions financières

Vous lisez:

Cameron hostile à une taxe sur les transactions financières

Taille du texte Aa Aa

Pas question d’imposer une taxe Tobin au reste de l’Europe. C’est la fin de non-recevoir adressée ce dimanche par David Cameron au président français. Le premier ministre britannique réagissait ainsi à la proposition de Nicolas Sarkozy qui a surpris tout le monde vendredi dernier en proposant l’instauration d’une taxe sur les transactions financières à l‘échelle européenne.

“Instaurer une nouvelle taxe européenne alors que cette taxe ne sera pas appliquée dans d’autres endroits, je ne pense pas que cette idée soit raisonnable et donc je m’y opposerai. A moins que le reste du monde n’accepte au même moment d’instaurer une quelconque taxe, a affirmé David Cameron.”

En campagne avant l’heure, le président français a expliqué ainsi vouloir “donner l’exemple”, quitte pour cela à faire cavalier seul. Le texte pourrait être présenté le mois prochain en conseil des ministres.

“Lorsque vous achetez un appartement dans tous les pays du monde, vous payez une taxe, lorsque vous allez dans un supermarché pour vous nourrir, vous payez une taxe. Lorsque vous faites une transaction financière vous ne payez pas de taxe. Qui peut comprendre une règle pareille, s’est interrogé Nicolas Sarkozy.”

Et pourtant les chances de voir cette disposition suivie par l’ensemble de la zone euro sont pour ainsi dire quasi nulles vue l’hostilité confirmée de la Grande-Bretagne et de la Suède, sans parler des réserves de l’Allemagne.

Mais Nicolas Sarkozy ne s’avoue pas pour autant vaincu et va tenter de convaincre Angela Merkel de faire machine arrière lors de leur rencontre prévue ce lundi à Berlin.