DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Investiture républicaine : duel à cinq contre un


Etats-Unis

Investiture républicaine : duel à cinq contre un

Après l’Iowa, le New Hampshire.

Les six candidats à l’investiture républicaine pour la présidentielle américaine de novembre se sont littéralement écharpés lors d’un débat télévisé, à trois jours des primaires dans cet Etat.

Favori, le multimillionnaire Mitt Romney a été le plus attaqué, particulièrement sur son passé d’homme d’affaires – notamment par son challenger, le très catholique ancien sénateur de Pennsylvanie, Rick Santorum.

“L’expérience des affaires ne correspond pas forcément à la fonction présidentielle, a-t-il lancé. Le commendant en chef de ce pays n’est pas un PDG ni un gestionnaire. Il doit diriger et inspirer les Américains.”

Le président Obama n’a pas été oublié, sa politique étrangère en tête.

“Je renverrai les troupes en Irak, a affirmé le gouverneur du Texas, Rick Perry, parce que, voyez-vous, nous commençons à parler avec la population irakienne. Il n’est pas question de laisser les Iraniens revenir en Irak et contrôler le pays, après tout le sang et l’argent que nous y avons versé. Les troupes ont été retirées parce que notre Président s’incline devant sa base progressiste et gauchiste.”

Les derniers sondages donnent Mitt Romney en tête mardi avec plus de 40% des intentions de vote. Mais les électeurs du New Hampshire ont la réputation de se décider à la dernière minute. Les résultats dans cet Etat réservent parfois des surprises.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le temple de Zeus ne tombera pas dans les mains du magnat russe Prokhorov