DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grève générale au Nigeria : au moins trois morts dans les manifestations


Nigéria

Grève générale au Nigeria : au moins trois morts dans les manifestations

Trois morts dans les manifestations contre la hausse des prix du carburant au Nigéria.

Deux personnes ont été tuées par balles à Kano, la métropole du nord, dans des affrontements avec la police, et une autre à Lagos, la capitale économique.

Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées dans les deux villes.

Les manifestants ont répondu à l’appel des syndicats pour une grève générale illimitée.

“Ils pensent que nous sommes stupides. Mais nous ne le sommes pas. Nous sommes des Nigérians responsables et nous disons ce que nous pensons haut et fort. Ils doivent faire baisser les prix du carburant”.

Au premier janvier, le gouvernement a supprimé une importante subvention sur les carburants. L’occasion d‘économiser des millions d’euros sur le budget 2012. Mais rapidement les prix à la pompe se sont mis à grimper, et en une nuit, ils ont plus que doublé.

De quoi déclencher la grogne des Nigérians. Et la grève illimitée prônée par les syndicats a porté ces fruits ce lundi pour la première journée. Magasins, banques et stations services sont restées fermés.

La justice a déclaré la grève illégale, mais les syndicats ont promis de tenir jusqu’au bout.

L’Assemblée nationale a adopté une motion demandant au président Good-Luck Jonathan de faire marche arrière. En vain pour le moment.

Prochain article

monde

Paris et Berlin entérinent l'idée d'une taxe sur les transactions financières