DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'enjeu du New Hampshire


Etats-Unis

L'enjeu du New Hampshire

Après le caucus de l’Iowa qu’il a remporté de 8 voix, Mitt Romney s’est lancé à l’assaut de la première primaire pour l’investiture républicaine dans le New Hampshire, Etat voisin du Massachussets dont il fut le gouverneur pendant 4 ans. Et ici la victoire semble assurée pour ce mormon, multi-millionnaire, qui peine à convaincre la base du parti.

Les électeurs de ce petit Etat du nord-est ne sont que 250 000. Mais leur verdict sera décisif pour le reste de la campagne, et avant le scrutin crucial de Caroline du sud le 21 janvier.

Pour Romney, c’est la première vraie confrontation des primaires 2012 avec la base justement.

Dean Spilotes, analyste politique :

“Nous sommes un petit Etat d’environ un million d’habitants. C’est l’occasion pour les candidats d’aller vraiment à la rencontre des citoyens plutôt que de compter d’abord sur des annonces de campagne ou collecte de fonds. Il y a ici une vraie tradition de politique de proximité, les candidats peuvent être testés en face à face.”

Et à cet exercice, le doyen des candidats républicains est sans aucun doute le plus doué.

Ron Paul, 76 ans a arpenté le New Hampshire avec un crédo: “Les autres prônent le statu quo, mais les américains veulent un vrai changement”. Ce vieux routard des campagnes d’investiture est donné deuxième dans le New Hampshire et compte bien poursuivre après cette étape”.

Si Romney, boudé par la base et son parti n’a pas le droit à l’erreur et devra l’emporter largement ici, Rick Santorum, l‘étonnant 2ème de l’Iowa doit, lui, transformer l’essai et au moins reléguer loin derrière les 3 autres candidats. S’il fait un faible score, son destin présidentiel pourrait bien s’arrêter là.

Quoi qu’il en soit, la seconde place sera décisive.

Michael Dennehy, expert républicain:

“Si quelqu’un crée la surprise, et s’empare d’une belle deuxième place, comme Rick Santorum dans l’Iowa, ce sera déjà une victoire et donnera un énorme coup de pouce à ce candidat en Caroline du Sud et dans d’autres Etats. C’est une réalité : une deuxième place, c’est une médaille d’or au New Hampshire…”

La bataille entre les candidats républicains et notamment le jeu du “tout sauf Romney” semble en tous cas bien amuser les Démocrates. Si Romney reste celui qui est vu comme le seul capable d’affronter Obama, ses adversaires se déchaînent pourtant contre lui et s’acharnent à pointer du doigt ses faiblesses, plutôt qu‘à viser Obama.

Une stratégie qui peut au final ne pas être payante, surtout si après le New Hampshire, Romney remporte la Caroline du sud. D’après les experts, les jeux seraient alors faits…

Prochain article

monde

La colère des pêcheurs du sud de l'Espagne