DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paris et Berlin entérinent l'idée d'une taxe sur les transactions financières


Allemagne

Paris et Berlin entérinent l'idée d'une taxe sur les transactions financières

Angela Merkel se dit favorable au principe d’une taxe sur les transactions financières, mais estime que la solution préconisée par la France doit se faire à l‘échelle européenne, voire de la zone euro.

Une déclaration qui temporise quelque peu les ardeurs du président français, qui à trois mois et demi de la présidentielle, s’est dit prêt à montrer l’exemple et faire cavalier seul.

“A titre personnel, je vais appuyer cette proposition. Si nous ne réussissons pas à convaincre les 27 – même si une entente serait préférable puisque la proposition de la commission européenne va déjà dans ce sens -, alors nous devons penser à ce que nous pouvons faire, l’Allemagne et France estiment qu’une taxe sur les transactions financières est la bonne réponse, a déclaré Angela Merkel.”

Et sur fond de crise de la dette dans la zone euro, la priorité du couple franco-allemand reste de faire avancer le projet de révision du traité, adopté par 26 des 27 pays de l’UE le mois dernier.

“Nous souhaitons que le traité intergouvernemental soit pris dans le prochains jours, que les négociations soit conclues les prochains jours et que le traité soit signé le 1er mars (….). Nous sommes d’accord pour anticiper la mise en oeuvre du mécanisme de stabilité à juillet 2012, et sommes prêts à accélérer sa capitalisation, a affirmé Nicolas Sarkozy.”

Quant au projet de taxe sur les transactions financières, il pourrait finalement être vidé de sa substance par la France, qui réalise que son introduction s’avère techniquement difficile, voire impossible.

Paris pourrait se limiter à la réintroduction de la taxe boursière sur la vente d’actions.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nigeria : un mort et plusieurs blessés dans les manifestations contre la hausse des prix du carburant