DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une condamnation à mort comme nouveau geste de défi de l'Iran


Iran

Une condamnation à mort comme nouveau geste de défi de l'Iran

L’Iran condamne à mort Amir Mirza Hekmati. Cet Américain d’origine iranienne était soupçonné d’espionnage au profit des États-Unis. Un tribunal de Téhéran l’a condamné ce lundi à mort, estimant qu’il avait travaillé pour la CIA, et qu’il était “corrompu sur terre, et en guerre contre Dieu”.

Selon une vidéo diffusée par la télévision iranienne le mois dernier, Hekmati aurait avoué pour avoir mission d’infiltrer les services de renseignement.

Sa sentence est susceptible d’appel.

Une condamnation que l’on peut voir comme un nouveau geste de défiance vis-à-vis de Washington, qui a appelé plusieurs fois à la libération de Hekmati.

Le contexte est extrêmement tendu entre les deux puissances depuis que Téhéran a lancé des opérations militaires de grande ampleur dans le détroit d’Ormuz, qu’il menace par ailleurs de fermer en cas de nouvelles sanctions concernant son programme nucléaire.

C’est par cet étroit passage que transite plus du tiers du pétrole brut transporté par bateau dans le monde.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un Américano-Iranien condamné à mort en Iran