DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Yémen: les anti-Saleh fustigent le projet de loi d'amnistie pour le président sortant


Yémen

Yémen: les anti-Saleh fustigent le projet de loi d'amnistie pour le président sortant

Une partie des Yéménites ne digèrent pas la loi d’immunité proposée pour le président. Des opposants à Ali Abdallah Saleh et des partisans du chef de l‘état se sont affrontés ce lundi à Taëz, dans le sud-ouest du Yémen. Des opposants qui réclament que Saleh, au pouvoir depuis 33 ans, soit traduit en justice.

Mais le président sortant, qui a signé en novembre un accord sous l‘égide des monarchies du Golfe, ne devrait pas être inquiété.

Le nouveau gouvernement d’union nationale, émanant de cet accord, a approuvé ce dimanche un projet de loi d’amnistie pour le chef de l‘état sortant et ses proches “ayant travaillé avec lui dans tous les secteurs civil, gouvernemental et militaire”. Le projet de loi controversé sera soumis au Parlement.

En onze mois de crise, plusieurs centaines de Yéménites ont été tués par les forces de sécurité.

Les Nations unies ont estimé qu’une immunité pour Saleh et ses proches serait contraire au droit international.

En vertu de l’accord de transition politique, le vice-président devra être le seul candidat au prochain scrutin pour un mandat présidentiel de deux ans

Avec AFP et Reuters

Prochain article

monde

La taxe Tobin a été portée par les forces de gauche et de droite