DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nucléaire : plaisanteries irano-vénézuéliennes et confirmations inquiétantes de l'AIEA

Vous lisez:

Nucléaire : plaisanteries irano-vénézuéliennes et confirmations inquiétantes de l'AIEA

Taille du texte Aa Aa

Ils s’entendent comme larrons en foire et plaisantent sur la bombe atomique. Le président vénézuélien n’a pas négligé la cérémonie accueillant son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad hier à Caracas.

Hugo Chavez a déclaré en riant qu’une bombe atomique était dissimulée au pied des escaliers du palais présidentiel. “Les porte-parole impérialistes disent que nous nous rendons dans les sous-sols pour avoir Washington dans notre ligne de mire et lancer des missiles.”

Loin de la plaisanterie, l’Agence internationale de l‘énergie atomique, l’AIEA, a annoncé hier que l’Iran avait commencé la production controversée d’uranium enrichi à 20% sur son site de Fordo. Un site enfoui sous une montagne près de Qom à 150 km de Téhéran. Pour la France, c’est une “violation particulièrement grave du droit international”. Londres a dénoncé une “provocation” de l’Iran et les Etats-Unis ont estimé qu’il s’agissait d’une “nouvelle escalade dans la violation des obligations de l’Iran en matière de nucléaire”.