DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pologne : heure de gloire pour un artiste clandestin au Musée de Wroclaw


Pologne

Pologne : heure de gloire pour un artiste clandestin au Musée de Wroclaw

Certains musées se font dérober des oeuvres, d’autres en reçoivent sans le savoir. C’est ce qui s’est passé dans ce musée de Wroclaw en Pologne. Un artiste s’est fait filmer en train d’accrocher clandestinement une de ses toiles, une feuille d’acacia. Sans oublier d’apposer son nom: Andrzej Sobiepan. “Après avoir achevé quatre années d‘études, j’ai décidé de ne pas attendre plus longtemps, de prendre les choses en main et de devenir visible sur le marché de l’art à travers une opération, je l’admets, qui était inspirée par Banksy et je n’en ai pas honte”, a expliqué l’artiste.

L’oeuvre d’Andrzej Sobiepan est restée exposée pendant trois jours avant sa découverte par le musée.

“Nous avons traité cette action de l’artiste comme une plaisanterie, une blague, un désir d‘être vu parmi les plus grands noms de l’art contemporain polonais, a souligné la porte-parole du musée le week-end dernier. Il n’y avait aucune menace sur nos oeuvres d’art car tout a été fait loin des oeuvres originales. La toile a été retirée et nous avons décidé de la soumettre à une vente aux enchères caritatives avec le consentement de son auteur”.

Grâce à l’inspiration que lui a insufflé l’un des plus grands artistes de rue, le Britannique Banksy, le jeune Andrzej Sobiepan a eu son heure de gloire. Sa feuille d’acacia a éclipsé un court moment toutes les oeuvres du musée de Wocraw.

Avec Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le discours de Bachar al-Assad, une "incitation à la violence"