DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Primaires : pour les journalistes américains, Romney peut y croire


Etats-Unis

Primaires : pour les journalistes américains, Romney peut y croire

Un mardi de primaire presque normal dans le New Hampshire. Et pourtant l’attention des experts et autres analystes politiques est déjà portée sur le prochain grand rendez-vous électoral des républicains : la Caroline du Sud.
 
Raison pour laquelle des journalistes représentant les plus importants médias américains ont été conviés à un débat. Et leur conviction à tous est que Romney dispose de suffisamment d‘élan pour ravir la convention républicaine d’aout prochain à Tampa, en Floride.
 
“Aucun républicain n’est parvenu à remporter à la fois l’Iowa et le New Hampshire depuis bien longtemps. Deux Etats qui ont toujours pris des directions différentes. Victorieux dans l’Iowa, Romney est capable de faire ce qu’aucun autre républicain n’a jamais réussi à faire. Alors, s’il parvient à bâtir une dynamique là-dessus, et qu’il l’emporte aussi en Caroline du Sud, ce qui semble être une étape obligée depuis 1980, je ne vois pas de raison valable pour qu’il ne soit pas nommé au final, souligne Dan Balz, du Washington Post.”
 
Et en effet tout indique que Romney semble en mesure de relever ce défi, même si le chemin reste encore parsemé d’embûches.
 
“Le New Hampshire, Etat indépendant, a tendance à surprendre. Aujourd’hui, Romney a rencontré quelques difficultés, en parlant de la manière de licencier les gens qu’il aime le plus. La phrase a été prise hors contexte, mais ce genre de commentaire fait partie de ce que les gens n’aiment pas chez lui, déclare Jonathan Karl, journaliste à ABC.”
 
Quant à savoir si les virulentes attaques de ses rivaux républicains auront réussi à le fragiliser, seule l‘étape en Caroline du Sud permettra de le dire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pologne : heure de gloire pour un artiste clandestin au Musée de Wroclaw