DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : un reporter français tué par un tir de mortier à Homs


Syrie

Syrie : un reporter français tué par un tir de mortier à Homs

Il est le premier journaliste occidental à trouver la mort depuis le début de la répression en Syrie. Gilles Jacquier, grand reporter travaillant pour la rédaction de France 2, est mort ce mercredi à Homs, où il réalisait un reportage pour le magazine Envoyé Spécial.

Les circonstances entourant ce drame restent encore floues : il semblerait que le journaliste et son collègue caméraman Christophe Kenck interrogeaient des commerçants quand des militants pro-Assad ont improvisé une manifestation non loin d’eux. 8 d’entre eux tués sont morts suite à un tir de mortier. Eux aussi menacés, les journalistes français auraient alors décidé de se séparer. Avant que quelques minutes plus tard, un obus n’atteigne l’immeuble où se trouvait Gilles Jacquier qui serait mort sur le coup. Un journaliste belge a également été blessé à la tête.

Et c’est toujours à Homs, dans le centre du pays, que des observateurs arabes ont été pris à partie par des habitants mettant en cause leur indépendance.

“Ils ne se rendent que là où on les y autorise, s’exclame un habitant. Malheureusement pas dans les secteurs où l’armée ouvre le feu sur son peuple, déplore-t-il.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Noms de domaines sur internet : polémiques sur les suffixes