DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Algérie complètement à contre-courant sur la Syrie


Syrie

L'Algérie complètement à contre-courant sur la Syrie

Les divisions de la Ligue arabe au sujet de la situation en Syrie apparaissent au grand jour. Hier, un membre de la mission d’observation a quitté le pays, accusant les autorités syriennes de crimes de guerre et d’avoir fait de sa mission d’observateur une “farce”.

Dans le même temps, l’Algérie, membre de la mission d’observation, a estimé, au risque d’aller complètement à contre-courant de la situation sur le terrain, que le gouvernement syrien faisait des progrès.

Une ouverture aux médias, mais que dire alors de la mort hier d’un journaliste français à Homs, lors de tirs d’obus ? Le gouvernement syrien a accusé un groupe de “terroristes”, mais les militants pro-démocratie sur place ont clairement accusé le régime de Bachar al-Assad.

Les dirigeants occidentaux, dont le président français, ont demandé que “toute la lumière soit faite” sur les circonstances de la mort de Gilles Jacquier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Monti : l'Italie n'est plus un risque de contagion pour la zone euro