DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Algérie complètement à contre-courant sur la Syrie


Syrie

L'Algérie complètement à contre-courant sur la Syrie

Les divisions de la Ligue arabe au sujet de la situation en Syrie apparaissent au grand jour. Hier, un membre de la mission d’observation a quitté le pays, accusant les autorités syriennes de crimes de guerre et d’avoir fait de sa mission d’observateur une “farce”.

Dans le même temps, l’Algérie, membre de la mission d’observation, a estimé, au risque d’aller complètement à contre-courant de la situation sur le terrain, que le gouvernement syrien faisait des progrès.

Une ouverture aux médias, mais que dire alors de la mort hier d’un journaliste français à Homs, lors de tirs d’obus ? Le gouvernement syrien a accusé un groupe de “terroristes”, mais les militants pro-démocratie sur place ont clairement accusé le régime de Bachar al-Assad.

Les dirigeants occidentaux, dont le président français, ont demandé que “toute la lumière soit faite” sur les circonstances de la mort de Gilles Jacquier.