DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La colère des Haïtiens deux ans après le séisme


monde

La colère des Haïtiens deux ans après le séisme

Des milliers d’Haïtiens ont protesté hier dans les rues de Port-au-Prince contre le manque d’action du gouvernement. A l’instar d’Otelier Herman, membre d’une association de défense des droits de l’Homme : “Deux ans après, rien a été fait pour les quartiers les plus défavorisés. Les habitants de ces quartiers [se sont] rendus compte qu’il n’y avait pas de politique de logement. C’est pour cela que tant de personnes sont mortes.”

Privés de foyers, les survivants ont été victimes d’une épidémie de choléra. En cause, les conditions d’hygiène des camps de fortune que les ONG, telles que la Croix Rouge, semblent être les seules à gérer.

“Deux ans après le séisme, près d’un demi million de personnes vivent toujours dans des camps de réfugiés. La Croix Rouge essaie de vider ces campements, en aidant les familles à trouver des logements plus digne, plus appropriés, une solution durable”, explique la porte-parole de la Croix Rouge Becky Wett.

Il n’y a toujours pas assez d’hôpitaux, pas même à Port-au-Prince, la capitale. Sans compter l’accès à l‘éducation qui fait cruellement défaut.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Danemark célèbre le début de la présidence de l'UE