DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quatrième jour de grève générale au Nigeria

Vous lisez:

Quatrième jour de grève générale au Nigeria

Taille du texte Aa Aa

Au Nigeria, la capitale économique Lagos est toujours paralysée par une grève générale qui dure depuis maintenant quatre jours. En cause, l’augmentation du prix du carburant suite à l’arrêt des subventions sur les hydrocarbures. Les syndicats du pétrole menacent de stopper la production si le gouvernement ne revient pas sur sa décision. «Nous informons le gouvernement du Nigeria et tous les Nigérians que la PENGASSAN a été contrainte d’employer la manière forte en ordonnant l’arrêt systématique de la production de pétrole et de gaz, ce dimanche à partir de minuit”, a déclaré un représentant de Petroleum and Natural Gas Senior Staff Association of Nigeria (Pengassan).

Dans la rue, les manifestations se poursuivent et les grévistes n’ont pas l’intention d’abandonner le bras de fer face au président nigérian Goodluck Jonathan. Ce manifestant appelle la population à se mobiliser : “Ceux qui ne sont pas chez eux sont dans la rue en train de manifester. Si vous n‘êtes avec nous dans la rue, alors vous êtes contre nous. Donc vous feriez mieux de rester chez vous.»

Pour la première fois, le président nigérian rencontrait les syndicats jeudi après-midi pour tenter de trouver une issue à un conflit qui risque de paralyser désormais la première industrie du pays. Le Nigeria est le premier producteur de pétrole d’Afrique.