DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Référendum sur la langue russe : les nationalistes lettons contre-attaquent

Vous lisez:

Référendum sur la langue russe : les nationalistes lettons contre-attaquent

Taille du texte Aa Aa

Levée de boucliers chez les nationalistes lettons. Ils ont lancé ce jeudi au parlement une pétition contre la tenue du référendum d’initiative populaire sur la reconnaissance du russe comme deuxième langue officielle. Le scrutin, réclamé par 12% de l‘électorat, se tiendra le 18 février. Pour le leader de l’Alliance nationale, Raivis Dzintars, il est purement et simplement anticonstitutionnel.

“Pour dire les choses simplement, nous pensons que la constitution et l’indépendance de la Lettonie sont basées sur des principes fondamentaux, dont la langue lettone comme unique langue officielle. A notre avis, il serait anticonstitutionnel de récolter des signatures pour, par exemple, renoncer à l’indépendance de la Lettonie,” affirme-t-il.

La Lettonie s’est émancipée du joug soviétique en 1991 après 50 années d’occupation au cours desquelles Moscou a mis l’accent sur la russification de la république.

Aujourd’hui, un tiers des 2,2 millions de Lettons sont russophones et se sentent discriminés. Leur parti, le bloc centriste Harmonie, est arrivé en tête aux législatives de septembre, mais n’a pas été inclu dans la coalition gouvernementale.