DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Birmanie: le gouvernement libère des prisonniers politiques, dont un ex-Premier ministre


Birmanie

Birmanie: le gouvernement libère des prisonniers politiques, dont un ex-Premier ministre

La Birmanie multiplie les gestes d’apaisement et d’ouverture. Les autorités ont libéré des prisonniers politiques ce vendredi. C’est la troisième amnistie depuis le mois d’octobre. Et cette fois, plusieurs leaders du soulèvement étudiant de 1988 sont concernés.

La Ligue Nationale pour la démocratie de l’opposante Aung San Suu Kyi a immédiatement salué ces libérations. Parmi ces ex-détenus, figurent Sai Nyunt Lwin, éminent représentant de la minorité shan et l’ex-Premier ministre Khin Nyunt, condamné en 2005 à 44 années de résidence surveillée pour corruption.

En mars, la junte militaire s’est auto-dissoute et a transmis ces pouvoirs à un gouvernement dit “civil”. Ce gouvernement entièrement contrôlé par d’anciens militaires a multiplié les réformes politiques.

Ce jeudi, il a ouvert des pourparlers de paix avec les rebelles karens pour tenter de trouver une issue à la plus ancienne rébellion en cours dans le pays.

Une délégation gouvernementale et des dirigeants de l’Union nationale karen (KNU) ont paraphé le document après plusieurs heures d’entretien.

Avec AFP et Reuters

Prochain article

monde

Le film "La dame de fer" boudé par les anciens mineurs britanniques