DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grève impromptue des chauffeurs de taxi italiens

Vous lisez:

Grève impromptue des chauffeurs de taxi italiens

Taille du texte Aa Aa

Dans toutes les grandes villes du pays, les chauffeurs de taxi ont cessé le travail pour protester contre la décision du gouvernement de libéraliser le secteur.Dans le cadre de son plan d’austérité, le nouveau Premier ministre souhaite en effet développer la concurrence entre les taxis, en augmentant le nombre de licences. D’où la colère des chauffeurs.

“Le gâteau ne va plus être coupé en trois mais en dix, explique Sergio, ce qui réduit la part de chacun. Faudra me dire ce qui restera à la fin du mois !” Un peu plus loin, Alessio ajoute : “Déjà aujourd’hui, y’a pas assez de boulot pour tous. On est quinze ou vingt taxis à chaque station et on attend des heures. La libéralisation, ce serait une catastrophe pour nous, avec en plus tous les frais qu’on doit payer.”

Les chauffeurs de taxi espèrent réussir à faire plier le gouvernement, comme ils l’avaient fait il y a cinq ans, lors d’une précédente tentative de libéralisation. Mais aujourd’hui, dans un contexte de crise, l’opinion publique a changé.

Ainsi Stefano, usager, qui estime que tout le monde “(doit) accepter de faire des sacrifices”, et que “ce n’est pas forcément en agissant ainsi (avec une grève) qu’on ira de l’avant”.

Les chauffeurs de taxi italiens ont prévu une nouvelle journée d’action, ce sera le 23 janvier prochain, à Rome.