DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pakistan: l'opposition réclame des élections anticipées


Pakistan

Pakistan: l'opposition réclame des élections anticipées

Après une visite d’un jour à Dubaï, le président pakistanais Asif Ali Zardari est rentré à Islamabad la nuit dernière. Un retour très commenté dans la presse alors que les tensions montent entre le pouvoir et l’armée. Asif Ali Zardari n’est pas seulement un chef d’Etat impopulaire, il est également fragilisé par l’affaire du “mémogate” et pourrait faire l’objet d’une procédure de destitution.

Le “mémogate” trouve son origine dans un mémorandum adressé au Pentagone au printemps dernier pour demander l’assistance des

Etats-Unis face à un risque de putsch militaire.

Mercredi, l’armée a menacé à mots couverts le Premier ministre de possibles “conséquences douloureuses” pour le pays après qu’il a critiqué des généraux. Le gouvernement doit présenter lundi sa position sur le mémogate.

Le porte-parole de la principale formation d’opposition, la Ligue musulmane du Pakistan dirigée par Nawaz Sharif, a réclamé “l’organisation d‘élections justes et libres, pour le pays, la démocratie et l’Etat de droit”.

Avec AFP et Reuters

Prochain article

monde

Bruxelles menace de traîner la Hongrie en justice