DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Irak à nouveau victime d'un carnage en pleines célébrations chiites


Irak

L'Irak à nouveau victime d'un carnage en pleines célébrations chiites

Au moins 53 personnes ont été tuées dont des femmes et des enfants et plus d’une centaine d’autres blessées samedi matin lors d’un attentat suicide dans le sud du pays. Le kamikaze a fait exploser sa bombe au milieu de la foule.

L’attaque a été commise à l’extérieur de la grande ville de Bassorah alors que les pèlerins étaient en route pour commémorer le deuil de l’Arbaïn, l’une des célébrations principales de l’islam chiite. Elle marque le 40ème jour de deuil après le martyre de Hussein, fils d’Ali et petit-fils du prophète Mahomet en 680.

Ces commémorations ont lieu à Kerbala, la ville sainte chiite où des dizaines de pèlerins ont déjà trouvé la mort ces derniers jours.

L’attentat le plus grave jusqu’ici avait eu lieu à Nassiriya le 5 janvier dernier avec la mort de 47 personnes.

Les violences et les querelles politiques interconfessionnelles ont redoublé depuis la fin officielle du retrait des troupes américaines fin 2011.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

France: "c'est la politique de Sarkozy qui a été dégradée"