DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les dirigeants européens tentent de calmer l'effet panique après la perte du triple A français

Vous lisez:

Les dirigeants européens tentent de calmer l'effet panique après la perte du triple A français

Taille du texte Aa Aa

C’est l’immeuble qui fait trembler toute la zone euro. Celui de Standard and Poor’s. L’agence de notation a dégradé vendredi soir la note de 9 des 17 pays de la zone euro dont celle de la France qui a perdu son désormais fameux triple A. Paris décroche de la locomotive allemande et c’est toute la zone euro qui s’inquiète.

Pour la chancelière Angela Merkel, l’Europe doit agir vite :

“L’Europe va devoir encore parcourir un long chemin avant de pouvoir retrouver la confiance des investisseurs. Nous devons relever le défi et mettre au plus vite en oeuvre l’accord budgétaire et le faire résolument, sans essayer de l’adoucir”.

L’Allemagne et les pays du Benelux conservent leur triple A. La France et l’Autriche ont perdu un cran en passant à AA+, l’Espagne deux crans à A, l’Italie est désormais à BBB+ et le Portugal à BBB-.

Rien de bien surprenant selon cet analyste français :

“Standard and Poor’s considère que les efforts qui ont été faits en matière de stabilisation budgétaires et fiscales ont été insuffisants et il considère également que les solutions que les européens ont apporté à la crise actuelle de la zone euro sont insuffisants”, estime Elie Cohen, économiste au CNRS.

Voilà qui fragilise encore un peu plus le fonds de stabilité financière pour venir en aide aux Etats en difficulté comme le souligne inquiète la presse italienne. Le sommet européen du 30 janvier sera à nouveau décisif pour l’avenir de la zone euro.