DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : le juge Garzon dans le box des accusés


Espagne

Espagne : le juge Garzon dans le box des accusés

En Espagne, quelques dizaines de personnes ont manifesté leur soutien ce mardi au juge Baltasar Garzon à son entrée au tribunal. Parce qu’effectivement, le célèbre magistrat espagnol, connu pour avoir défendu les droits de l’homme, est dans le box des accusés. Il est poursuivi pour avoir ordonné des écoutes téléphoniques illégales dans une enquête sur un réseau de corruption en 2009. Pour cette entorse à la procédure, il risque jusqu‘à 17 ans d’interdiction d’exercer. Compte-tenu de son âge, 56 ans, cette affaire pourrait donc mettre un terme à sa carrière. Ses supporteurs, à l’extérieur du tribunal, dénoncent un procès “honteux” et estiment qu’il s’agit d’un lynchage.

Baltasar Garzon s’est illustré pour sa persévérance à poursuivre l’ancien dictateur chilien Augusto Pinochet. Il a ensuite voulu enquêter sur le sort de milliers de disparus durant la Guerre civile et le franquisme. Un sujet encore sensible en Espagne. Dans ce dossier, deux associations d’extrême droite l’accusent d’avoir outrepassé ses droits et enfreint la loi d’amnistie votée en 1977. Il sera là aussi jugé dans les prochains jours, et risque une autre peine d’interdiction d’exercer. Jusque-là, le juge Garzon s’est défendu en expliquant que ces disparations de civils constituaient des crimes contre l’humanité, et qu’ils sont de ce fait imprescriptibles.

Prochain article

monde

Naufrage du Costa Concordia: 11 morts selon un nouveau bilan