DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle constitution hongroise : la Commission européenne hausse le ton

Vous lisez:

Nouvelle constitution hongroise : la Commission européenne hausse le ton

Taille du texte Aa Aa

Les nouvelles lois constitutionnelles du Premier ministre hongrois sur la banque centrale, sur le pouvoir judiciaire et sur l’autorité de contrôle des données sont contraires au droit communautaire. C’est ce que confirme l’examen juridique mené par la Commission européenne. José Manuel Barroso va donc envoyer à Budapest trois lettres de mise en demeure :

“La décision que nous avons prise aujourd’hui prouve notre détermination à garantir le plein respect du droit communautaire, tant dans l’esprit que dans la forme, et à assurer un environnement juridique stable dans l’ensemble de nos pays membres”.

Viktor Orban a désormais un mois – au lieu de deux, comme c’est le cas en temps normal – pour s’expliquer sur les inquiétudes de la Commission européenne et d’une partie de la population en Hongrie. Il pourrait annoncer dès demain, lors de sa venue au Parlement européen à Strasbourg, des modifications des textes controversés.