DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Première grève de l'année en Grèce

Vous lisez:

Première grève de l'année en Grèce

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues ce mardi pour dénoncer les mesures d’austérité décidées par le gouvernement. Cette mobilisation intervient le jour de l’arrivée d’une équipe de la troïka, à savoir le FMI, l’Union européenne et la Banque centrale européenne. Ces experts viennent évaluer l’avancement des réformes menées par la Grèce.

“Il faut que les gens se mobilisent, dit ce manifestant : les ouvriers, les chômeurs, les retraités… Il faut dire ‘Stop’ à la politique menée actuellement. La troïka va venir, et avec l’accord de la coalition au pouvoir, ils vont nous imposer de nouvelles mesures d’austérité”. Un peu plus loin, une femme estime que “tous les sacrifices consentis par la population, tout cela ne sauvera pas la Grèce de la faillite, c’est sûr !”

En marge du cortège officiel, un policier a été grièvement blessé. Il a été pris à parti par un groupe de jeunes et passé à tabac, avant d‘être secouru et transporté à l’hôpital.

En tout cas, l’appel des syndicats à cesser le travail a été assez largement suivi, dans le secteur des transports, notamment dans le métro d’Athènes. Activité très réduite aussi dans le port du Pirée. De nombreux journalistes grecs ont également décidé de participer à ce mouvement, pour protester contre les licenciements et la baisse des salaires. Idem dans le secteur des banques. Plusieurs agences bancaires sont restées fermées ce mardi.

La Grèce est confrontée à une très fort endettement. L’Union européenne a promis un deuxième plan d’aide, en échange de réformes drastiques. Une partie de la population y est toujours fortement opposée.