DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nyse Euronext/ Deutsche Börse : la fusion a du plomb dans l'aile


économie

Nyse Euronext/ Deutsche Börse : la fusion a du plomb dans l'aile

C’est la Commission européenne qui finalement prendra la décision de bloquer ou d’autoriser la fusion entre les opérateurs boursiers NYSE-Euronext et Deutsche Börse mais celle-ci n’est pas sur de bons rails depuis la recommandation de veto exprimé par le commissaire européen à la Concurrence Joaquin Almunia, recommandation approuvée par les autorités nationales de régulations. Autant dire que le projet de fusion devrait être stoppé par Bruxelles d’ici quelques jours.

122

“C’est une grande opportunité pour l’Europe affirme le Pdg de Nyse-Euronext Duncan Niederauer, c’est en accord avec l’ambition européenne d’une plus grande intégration des marchés, amis aussi et surtout : nous construisons une entreprise centrée sur l’Europe. 70% des revenus sont en Europe, et 80% des membres du Cosneil d’administration sont européens, le siège est au Pays-Bas et les salariés viennent des 27 pays membres de la zone euro. Non, c’est une très très bonne opération pour l’Europe”.

146

La crainte d’une concentration sur le marché des produits dérivés constitue le principal frein à la fusion. Selon les opposants à cette opération, le mariage des deux groupes boursiers concentrerait les échanges de plus de 90% des produits dérivés (contrats à termes et options) cotés en Europe.

Prochain article

économie

Royaume Uni : le chômage monte à 8,4% de la population active