DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Costa Concordia : 'home sweet home' pour une partie de l'équipage philippin

Vous lisez:

Costa Concordia : 'home sweet home' pour une partie de l'équipage philippin

Costa Concordia : 'home sweet home' pour une partie de l'équipage philippin
Taille du texte Aa Aa

Deux cent quatre-vingt seize Philippins travaillaient à bord du Costa Concordia. Eux aussi ont vécu la tragédie du naufrage de vendredi dernier. Aujourd’hui, un premier groupe d’une centaine de ces membres d‘équipage est arrivé à Manille, la capitale philippine. Un retour à la maison vécu comme un soulagement.

“Ce gilet de sauvetage m’a sauvé la vie, explique Gilda Gido, qui était hôtesse de cabine à bord. Je le portais quand ils ont annoncé l‘évacuation du navire. Il est devenu mon compagnon. C’est pour cela que je l’ai ramené à la maison en souvenir.”

“Je n’oublierai jamais cette expérience. J’ai dû affronter beaucoup de choses et j’ai beaucoup appris. J’ai appris à être courageuse, j’ai appris à ne pas paniquer dans ce genre de situation et cela a renforcé ma foi en Dieu”, témoigne une autre hôtesse de cabine, Yhasmin Layosa.

Jericho Hipolito, lui, veut prendre un peu de recul : “A présent je veux faire une pause et réfléchir à ce que je veux faire plus tard. Je suis resté cinq mois à bord du bateau, alors je vais prendre des vacances. Je ne sais pas si je veux recommencer après cette expérience, j’y réfléchirai.”

Ces retrouvailles, les parents de Soria en rêvent. Cette Péruvienne de 25 ans était serveuse à bord du Concordia. Elle fait partie de la vingtaine de personnes toujours portées disparues. Mais l’espoir de la retrouver vivante s‘éloigne à mesure que les heures passent.