DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les sanctions européennes à l'encontre de Téhéran se précisent

Vous lisez:

Les sanctions européennes à l'encontre de Téhéran se précisent

Taille du texte Aa Aa

A compter du 1er juillet prochain, les pays européens n’achèteront plus de pérole iranien. C’est sur cette proposition de la présidence danoise que les ministres européens des affaires étrangères devront se mettre d’accord lundi prochain à Bruxelles. Les 27 chefs de la diplomatie pourraient également décider de geler les avoirs de la banque centrale d’Iran.

Helle Thorning-Schmidt

“Le Danemark veut intensifier les sanctions. J’espère que ce sera le cas des autres Etats membres. Il est très important que nous affichions clairement une position commune en Europe, et que nous ne soyons pas passifs face aux menaces iraniennes”.

L’Italie, l’Espagne, et la Grèce sont les Etats membres les plus dépendants de l’or noir venu de Téhéran. Ils exigent donc un délai pour trouver des ressources énergétiques alternatives.

Mais beaucoup disent ici que l’effet de l’embargo européen sera moindre. La grande majorité de l’or noir iranien est actuellement achetée par l’Asie.