DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

USA: clic-clac, et Kodak dépose le bilan

Vous lisez:

USA: clic-clac, et Kodak dépose le bilan

Taille du texte Aa Aa

C’est une annonce qui résonne comme la fin d’une époque. Pionnier de la photographie, Eastman Kodak dépose son bilan. Autrement dit, l’entreprise à qui l’on doit notamment les premiers clichés de la Lune demande à un tribunal de New York d‘être placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. Une décision qui ne concerne pas ses filiales étrangères.

A l’abris de ses créanciers, et grâce à un prêt de 950 millions de dollars consenti par la banque Citigroup, Kodak va pouvoir continuer à fonctionner et se restructurer, notamment en cherchant des acquéreurs pour une partie de ses 1100 brevets dans l’imagerie.

Le lent déclin de Kodak remonte à la naissance et au boum du numérique. Une technologie que la société a inventé mais un virage stratégique qu’elle n’a pas su négocier, à l’inverse de ses concurrents asiatiques.