DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

USA: clic-clac, et Kodak dépose le bilan


Etats-Unis

USA: clic-clac, et Kodak dépose le bilan

C’est une annonce qui résonne comme la fin d’une époque. Pionnier de la photographie, Eastman Kodak dépose son bilan. Autrement dit, l’entreprise à qui l’on doit notamment les premiers clichés de la Lune demande à un tribunal de New York d‘être placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. Une décision qui ne concerne pas ses filiales étrangères.

A l’abris de ses créanciers, et grâce à un prêt de 950 millions de dollars consenti par la banque Citigroup, Kodak va pouvoir continuer à fonctionner et se restructurer, notamment en cherchant des acquéreurs pour une partie de ses 1100 brevets dans l’imagerie.

Le lent déclin de Kodak remonte à la naissance et au boum du numérique. Une technologie que la société a inventé mais un virage stratégique qu’elle n’a pas su négocier, à l’inverse de ses concurrents asiatiques.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Présidentielles russes: Prokhorov et Iavlinski déposent leurs signatures