DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La riposte d'Anonymous à la fermeture de Megaupload


Etats-Unis

La riposte d'Anonymous à la fermeture de Megaupload

“Nous sommes des combattants de la liberté d’internet”, peut-on lire sur la page d’ouverture du blog d’Anonymous. Fidèle à ce slogan, la communauté de pirates réagit vertement à la fermeture, par la justice américaine, du site de partage de fichiers sur internet, Megaupload.

En moins d’1/4 d’heure, Anonymous riposte.

Des attaques multiples et coordonnées se déclenchent, visant à rendre inaccessibles de nombreux sites. Parmi les cibles : le FBI, le département américain de la Justice, la Maison Blanche, mais encore Vivendi ou Universal music.

Anonymous signe là son plus grand fait d’armes.

Quatre responsables de Megaupload ont été arrêtés pour violation des droits d’auteur, dont Kim Dotcom, le fondateur du site.

En tout, sept responsables de Megaupload sont accusés d’avoir provoqué plus de 500 millions de dollars de pertes aux ayants-droits.

Ces poursuites interviennent alors que deux projets de lois, “PIPA” et “SOPA” visant à combattre le piratage sur internet, sont présentés au Congrès américain.

Jeudi, des centaines de personnes protestaient devant les bureaux de deux sénateurs à New-York, à l’appel du groupement de professionnels d’internet Ny Tech Meetup.

La veille, les géants Wikipédia et Google dénonçaient un texte de loi ouvrant selon eux la voie à la censure d’internet, comme elle se pratique en Chine ou en Iran.

Prochain article

monde

Costa Concordia : suspension des recherches