DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Référendum sur l'adhésion : une Croatie raisonnée, mais moins enthousiasmée

Vous lisez:

Référendum sur l'adhésion : une Croatie raisonnée, mais moins enthousiasmée

Taille du texte Aa Aa

L’enthousiasme des premières années de candidature s’est étiolé. Ce dimanche, les Croates devront dire par référendum s’ils approuvent l’adhésion du pays à l’Union européenne. D’après les sondages, le oui devrait l’emporter sans effusion. Il recueillerait entre 55 et 60% des votes. Les autorités, président compris, ont donc mené campagne pour amadouer les réticents sans toujours convaincre :

“ Les hauts responsables nous parlent depuis des écrans télé. Ils n’argumentent pas. Au lieu de cela, ils disent : je suis le président, et je vous assure que c’est bon pour le pays “ , regrette Roko Šikić, président de l’association “ I love Croatia “.

Certains sont amers parce que l’Union européenne n’a démarré les négociations d’adhésion que lorsque la Croatie a contribué à faire arrêter le général Ante Gotovina, ensuite condamné pour crimes de guerre.

D’autres sont portés par l’espoir d’une vie meilleure :

“ Je pense que la Croatie peut beaucoup bénéficier de l’adhésion. Regardez la Pologne, elle en a profité autant que possible “ , assure une jeune femme.

Mais après deux ans de récession, une pâle reprise, et un chômage qui tourne toujours autour des 18%, aucun miracle économique n’est attendu :

“ Je pense qu’il y a trop de blabla sur ce qu’il y a de bien et la façon dont tout deviendra formidable pour tout le monde une fois que nous aurons adhéré. Tout n’ira pas mieux “ , nous dit un étudiant.

Si le référendum le confirme, la Croatie adhèrera en juillet 2013, à condition que le traité d’adhésion ait aussi été ratifié par les 27 Etats membres.