DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La déferlante islamiste en Egypte


Egypte

La déferlante islamiste en Egypte

Pour la première élection depuis la chute du président Hosni Moubarak, les islamistes sont les grands gagnants des législatives, comme l’a annoncé la commission électorale. Après des décennies de mise à l‘écart de la vie politique, ils remportent plus de deux tiers des sièges de députés, dont près de la moitié pour les seuls Frères musulmans.

Le président du haut comité des élections l’annonce, “le parti de la liberté et la justice, issu des Frères musulmans, a gagné dix millions de voix et 127 sièges. Le parti fondamentaliste salafiste Al-Nour, 96 sièges.”

Le président du journal Al Manar, Jamal Salama explique cette percée dont l’ampleur est inattendue : “Le parti de la liberté et la justice était un parti interdit pendant le règne du président déchu Moubarak, tous les Egyptiens qui ont voté pour lui voulaient lui donner une opportunité.”

Hassan Nafea, professeur de sciences politiques au Caire, estime que “le courant islamique ne peut agir en tant que bloc unifié”, selon lui, “la forme de la coalition changera en fonction des dossiers.”

“Ces élections, explique Riad Muasses notre reporter au Caire, confirment l’hégémonie des islamistes sur le premier parlement élu démocratiquement. C’est aussi une nouvelle page de l’histoire de l’Egypte qui s‘écrit”.

Prochain article

monde

Manifestation turque avant le vote au Sénat sur le génocide arménien