DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Plus de 160 morts dans les attaques de vendredi au Nigeria


Nigéria

Plus de 160 morts dans les attaques de vendredi au Nigeria

Les attaques se sont multipliées ces dernières heures au Nigeria. Tard dans la soirée de vendredi, ce pont a été endommagé par une bombe. Deux explosions, qui ont touché la ville de Yenagoa, sans faire de victimes. Cette fois, la police exclut la participation du groupe Boko Haram.
 
En revanche, ces terroristes islamistes de Boko Haram ont revendiqué la série d’attaques coordonnées qui ont ensanglanté la ville de Kano, quelques heures plus tôt. Le dernier bilan fait état de plus de 160 morts, bien plus terrible encore que les attentats anti-chrétiens du jour de Noël.
 
Huit sites ont été visés par les terroristes, parfois des kamikazes, notamment des bureaux de la police et des services de l’immigration.
Une vingtaine de déflagration, et même des tirs, qui ont semé la terreur, et la mort, dans la principale ville du nord.
Kano avait jusqu‘à présent été épargnée par cette vague de violence qui secoue le pays le plus peuplé d’Afrique. 

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Gingrich, favori des primaires en Caroline du Sud