DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran : l'embargo pétrolier officialisé

Vous lisez:

Iran : l'embargo pétrolier officialisé

Taille du texte Aa Aa

C’est officiel. Les Européens imposent un embargo pétrolier à l’Iran. Les ministres des Affaires étrangères ont approuvé cette décision. Tout nouveau contrat est désormais interdit. Ceux en cours devront être annulés le 1er juillet au plus tard, le temps pour les pays européens les plus dépendants, comme la Grèce, de gérer la transition. L’Union répond ainsi à la poursuite du programme nucléaire iranien :

“ Je réitère ce que j’ai dit à plusieurs reprises : l’objectif de cette pression est de persuader l’Iran de revenir à la table, de poursuivre les discussions “ , a insisté Catherine Ashton.

Autre sanction forte : le gel des avoirs de la Banque centrale iranienne en Europe et une interdiction partielle des transactions avec l’institut.

“ Nous pensons que la première chose que nous devons défendre, c’est la sécurité non seulement de la région mais aussi la sécurité européenne. C’est pourquoi il est inévitable qu’il y ait des conséquences économiques “ , estime le chef de la diplomatie italienne Giulio Terzi.

Notre correspondante, Fabira Mavaddat, de conclure : “ La décision politique d’une embargo pétrolier et financier contre l’Iran vient d‘être prise mais la question de savoir comment l’appliquer sans conséquences néfastes sur une économie européenne déjà aux abois prendra plus de temps. La question principale pour les ministres reste de savoir comment garantir à la Grèce une alternative sûre au pétrole iranien. “