DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Küstendorf Festival : Kusturica fête le cinéma en fanfare

Vous lisez:

Küstendorf Festival : Kusturica fête le cinéma en fanfare

Taille du texte Aa Aa

En plein cœur des montagnes de Serbie, à quatre heures de route de Belgrade – autant dire au bout du monde –, Emir Kusturica fait son festival.

Le cinéaste serbe organise depuis cinq ans, le “Küstendorf Music and Film Festival”. Un évènement à son image, foisonnant, sonore et généreux, où le mot fête n’est pas un vain mot. Il se déroule dans un véritable décor de cinéma à ciel ouvert, conçu et construit de toutes pièces par Emir Kusturica. Un village traditionnel, mais équipé d’un hôtel, de restaurants, de boutiques et de salles de cinéma et de concert.

Le maître des lieux, celui que l’on appelle sur place “le Professeur” habite au cœur du village. “L’idée,” raconte Emir Kusturica, “c‘était de faire se rencontrer des producteurs célèbres, de très grands auteurs de cinéma et ceux qui font leurs premiers pas dans ce métier. Et je pense que cet endroit convient très bien pour montrer à quel point le cinéma est un énorme pari.”

Son festival est devenu l’un des plus exigeants et pointus de la planète, riche de rétrospectives, d’hommages, d’ateliers.

Une compétition officielle voit s’affronter vingt courts-métrages de jeunes cinéastes du monde entier. Présidente du Jury cette année : l’actrice iranienne Leila Hatami dont le dernier film, “Une séparation” vient de remporter le Golden Globe du Meilleur film étranger.