DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'eurogroupe évalue les négociations entre la Grèce et ses créanciers privés

Vous lisez:

L'eurogroupe évalue les négociations entre la Grèce et ses créanciers privés

Taille du texte Aa Aa

Mario Draghi, le Président de la BCE est présent lundi à Bruxelles comme pratiquement à chaque session de l’Eurogroupe qui réunit les ministres des finances de la zone euro. Les solutions à la crise de la dette vont bien sûr être passées en revue. Et le sujet du moment, le plus délicat c’est la dette grecque.

“Sur l’implication du secteur privé, nous agissons toujours en ligne avec nos partenaires institutionnels, a déclaré Evangelos Venizelos, le ministre grec des finances. Nous avons établi une coopération très constructive avec le secteur privé et nous sommes prêts à finaliser à temps la procédure”.

Même si tout le monde est optimiste, Athènes n’a toujours pas signé d’accord avec ses créanciers privés sur la décote de sa dette.

Lundi soir l’eurogroupe donnera ou non son aval à l’accord interne auquel sont arrivés les banques et la Grèce

“Même une décote de 100% de la dette grecque ne serait pas une solution soutenable pour la Grèce, martèle notre analyste Robert Halver de Baader Bank à Francfort. Parce que la Grèce n’a aucune chance de survie avec l’euro. La meilleure solution ce serait que la Grèce sorte de la zone euro, effectue le travail qu’elle a à faire chez elle pendant 10 ans et revienne ensuite”.

Les pays membres de la zone euro ne veulent plus remettre la main au portefeuille en dehors du nouveau plan de soutien à la Grèce de 130 milliards, déjà adopté. Mais pour cela, un accord entre la Grèce et ses banques créancières est une condition sine qua non, tout comme est indispensable une décote suffisante de la dette grecque pour soulager les finances du pays.