DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hongrie : un premier pas vers des sanctions encore lointaines

Vous lisez:

Hongrie : un premier pas vers des sanctions encore lointaines

Taille du texte Aa Aa

La visite du Premier ministre hongrois à Bruxelles n’aura guère convaincu. Viktor Orban s’est défendu des accusations de dérive autoritaire et s’est dit être prêt à revoir certains points de ses lois controversées. Mais l’Europe attend de juger sur pièces, et les prêts dont Budapest a cruellement besoin pour éviter la banqueroute attendront eux aussi.

“ Ce qui se produit en Hongrie, c’est une politique de consolidation. Ce que nous essayons de faire, c’est d’unir les gens derrière un programme social et économique et de ne pas diviser la société “, a assuré le Premier ministre.

Sur un autre front, celui du déficit budgétaire, les 27 ont donc approuvé le principe de sanctions. La Hongrie a masqué une partie de son déficit, que Bruxelles évalue à 6% dans la réalité. L’Europe peut la priver des fonds de cohésion, mais pas avant un an.

“ Nous devons travailler très étroitement avec la Commission pour améliorer nos chiffres, et nous prenons toutes les décisions nécessaires pour passer sous la barre des 6% de déficit en 2013 “ , a lui aussi tenté de rassurer le ministre hongrois des Finances György Matolcsy.