DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposant russe Iavlinski pourrait être écarté de la présidentielle

Vous lisez:

L'opposant russe Iavlinski pourrait être écarté de la présidentielle

Taille du texte Aa Aa

Grigori Iavlinski, le chef du parti démocrate Iabloko, pourrait bien être écarté des élections présidentielles en Russie. La commission électorale est sur le point d’annoncer son verdict mais elle aurait déjà invalidé une bonne partie des 2 millions de signatures récolletées par le candidat indépendant.

Pour l’opposant à Vladimir Poutine, comme pour beaucoup d’observateurs, il s’agirait en fait d’une manoeuvre pour l’empêcher de participer au scrutin du 4 mars.

L’ONG russe, Golos, est, elle aussi, victime d’intimidation. Son bailleur veut la forcer à quitter ses locaux avant le 1er février, officiellement pour faire des travaux. Le bailleur a également décidé de couper l‘électricité dès aujourd’hui, le jour même où l’organisation doit publier sa carte des fraudes en vue de la présidentielle.

Vladimir Poutine avait fustigé ces ONG, financées par l‘étranger, le mois dernier, lors des législatives. Il avait tout de même assuré que des caméras seraient installées dans les bureaux de vote lors des élections présidentielles : une mesure censée calmer la rue après les manifestations populaires demandant un scrutin honnête et son départ du pouvoir.

Les opposants au premier ministre espèrent se réunir à nouveau à Moscou le 4 février mais pour l’instant le rassemblement n’a pas reçu l’aval des autorités.