DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mexique : les Zetas mènent la guerre des cartels


Mexique

Mexique : les Zetas mènent la guerre des cartels

Malgré la guerre que leur mènent les groupes rivaux et surtout l’armée, les Zetas, sans doute le groupe criminel le plus sanguinaire du Mexique n’ont cessé de se renforcer ces dernières années. Aujourd’hui ils sont le cartel numéro un du pays. Signe particulier, ce cartel est composé d’anciens militaires, dont certains membres de l’unité

d‘élite contre les narcotrafiquants, et de policiers corrompus, vendus aux cartels, reconvertis dans la violence.

Les Zetas viennent de supplanter leurs ennemis de toujours, le cartel de Sinaloa. Ce sont eux qui sont les plus présents sur le territoire, ils contrôlent 17 des Etats du Mexique contre 16 pour le Sinaloa, lequel a récemment perdu le soutien de ses alliés de la Famiglia, dont le chef a été arrêté en juin dernier.

Les cartels au Mexique ont fait 17000 morts rien qu’en en 2011, soit 1400 par mois. 45 000 depuis 2006. 2006, c’est l’année ou le nouveau président Felipe Calderon lance la guerre contre le narcotrafic. Il ne se passe pas un jour sans que les autorités mexicaines mènent des raids contre les cartels. L’offensive s’est intensifiée, 5000 militaires ont été déployés partout dans le pays.

Mais au fur et à mesure de l’envoi de troupes, des raids et des arrestations, les luttes intestines entre les différents clans s’intensifient et les décès liés au trafic de drogues ne cessent d’augmenter.

Des règlements de compte entre eux mais aussi envers ceux qui s’opposent à eux. Les cartels font régner la terreur au Mexique, désormais au bord d’une guerre civile. Les Zetas sont les plus sanguinaires, spécialisés dans les assassinats brutaux mais aussi les enlèvements et trafics en tous genre.

Peu de voix osent s‘élever contre eux.

La révolte s’organise sur le net, notamment avec les Anonymous. Depuis septembre dernier, ceux ci ont lancé une offensive contre Les Zetas. Piratant leurs comptes mails, ils menacent de révéler leur identité et leurs soutiens aux autorités. Trois d’entre eux ont été exécutés.

La population mexicaine quant à elle se sent abandonnée et impuissante. Les marches blanches qu’elle organise sporadiquement pour demander la fin des violence sont illusoires. Les 7 grands cartels du pays ont infiltré 81% de l‘économie mexicaine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Forum de Davos : Angela Merkel appelle les Européens à plus de solidarité