DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pas de remise en liberté pour le créateur de Megaupload


Etats-Unis

Pas de remise en liberté pour le créateur de Megaupload

Pas de remise en liberté pour Kim Dotcom, qui restera en prison au moins jusqu’au 22 février. C’est la date à laquelle la justice néo-zélandaise examinera la demande américaine d’extradition du fondateur du site Megaupload.

Kim Schmitz, de son vrai nom, a été arrêté vendredi dernier à Auckland. Poursuivi aux États-Unis par le FBI pour piratage massif, il encourt vingt ans de prison.

Selon la défense, déçue par cette décision, il n’y a “pas de risque que Kim Dotcom quitte la Nouvelle-Zélande. Tous ses biens ont été gelés, toutes ses ressources ont été saisies”.

Voitures de collection et villa grand luxe : le créateur de Megauload, fermé par la justice américaine, vivait dans l’opulence. Rien qu’en 2010, il aurait gagné 42 millions de dollars. De l’argent

“volé” aux détenteurs des droits d’œuvres cinématographiques ou musicales. C’est l’avis en tous cas des grandes maisons de disques et des puissants studios d’Hollywood.

Prochain article

monde

Obama donne le ton de son programme électoral