DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kirghizistan : les prisonniers se cousent les lèvres pour protester

Vous lisez:

Kirghizistan : les prisonniers se cousent les lèvres pour protester

Taille du texte Aa Aa

Du fil de coton ou du fil de fer pour sceller leurs lèvres. C’est ainsi que les prisonniers kirghizes protestent contre leurs conditions de détention…

Un geste loin d‘être anodin qui en dit long sur la détresse de ce millier d’hommes, suivis par 6.000 autres en grève de la faim.

Un mouvement commencé mardi dans l’indifférence générale. Ecoutez ce qu’en pense ce directeur de prison : “Ici ce n’est pas un hotel, ce n’est pas un centre de vacances. Ils doivent faire leur peine. Pourquoi veulent-ils que tout soit ouvert et que n’importe qui pénètre dans les cellules ? Mais qui va pouvoir arrêter autant de personnes ? Surtout la nuit ?”

Depuis mardi le mouvement de protestation ne cesse de s’amplifier. Selon Bichkek, il serait orchestré par le crime organisé à la suite d’une opération main propre dans les prisons. Les détenus et les ONG parlent eux de mauvais traitements.